[Critique] The Devil Inside, flippant !

Publié par Céline & Guillaume le 23 Février 2012

-

The Devil Inside c'est le film d'horreur immanquable de cette année. C'est aussi le film qui signe le tournant du réalisateur William Brent Bell alors connu pour la trilogie Paranormal Activity. 

 

Affiche Devil Inside

 

Evidemment nous l'attendions au détour, et aux vues de la bande annonce cela s'annonçait assez proche du format des Paranormals : film sous forme de documentaire, un démon habitant le corps de personnes humaines et de l'abus de stress à haute dose.

 

Pari réussi pour ce "changement de cap", le film est effrayant sans abuser à outrance des effets de sursaut et psychologiquement dérangeant.

 

Synopsis: Un soir de 1989, la police reçoit un appel d'une certaine Maria Rossi qui reconnaît avoir sauvagement assassiné trois personnes. Vingt ans plus tard, sa fille, Isabella cherche à comprendre ce qui s'est vraiment passé cette nuit-là. Elle se rend en Italie, à l'hôpital Centrino pour psychopathes où Maria est enfermée, pour savoir si sa mère est déséquilibrée ou possédée par le diable. Pour soigner la démente, Isabella fait appel à deux jeunes exorcistes qui utilisent des méthodes peu orthodoxes, mêlant la science et la religion. Ils devront alors affronter le Mal absolu qui a pris possession de Maria : quatre démons d'une puissance redoutable… (Source Allociné)

 

Devil-Inside.jpg

 

On a aimé:

  • 1) Un Format Atypique

L'idée de filmer sous forme de documentaire comme avait pu le faire le Projet Blair Witch donne un côté très réaliste à l'histoire ce qui est d'autant plus effrayant. Le réalisateur avait déjà utilisé ce format dans la trilogie Paranormal Activity et visiblement cela paye.

  • 2) Un Cadre Dérangeant

Le fait de tourner le film à Rome dans un cadre ecclésiastique avec des personnes religieuses n'enlève rien à au côté dérangeant et surtout attirant du film !

  • 3) Des scènes inattendues et choquantes

Je pense notamment à la scène avec le prêtre qui en baptisant un enfant tente de le noyer à cause du démon qui est en lui. C'est très inattendu surtout du point de vue américain qui a un rejet complet de l'utilisation des jeunes enfants dans les films d'horreur ou enquêtes policières.

Il y a également toutes ces scènes de contorsion pendant lesquelles l'on voit des femmes se démembrer. C'est différent de tout ce qu'on a pu voir dans les autres films d'horreur, donc on apprécie la créativité.   

 

The-Devil-Inside-contorsion

 

On a été déçues:

  • 1) Pas de Fin?

Je ne vais pas vous décrire la fin mais clairement, l'on ne sait ni ce que deviennent les personnages, ni quel est ce mal qui se propage, ni pourquoi, ni comment... c'est dommage quelques réponses ne nous auraient pas empêché d'avoir soif de voir la suite !

  • 1) Un film trop court !

Au bout de 1h24, la salle s'est rallumée...je ne m'y attendais pas, je suis clairement restée sur ma "fin", les scènes commençaient à être choquantes et violentes, le mal sévissait. C'est dommage cette montée en puissance aurait du continuer, c'était léger.

 

En conclusion le film est bien réalisé et rehausse un peu le niveau actuel des films d'horreur, mais je suis déçue par cette fin qui n'en est pas une... Une belle porte de sortie pour un film qui je l'espère mènera à une suite qui nous donnera des réponses.

 

Bonus: l'avant-première s'est déroulée dans une chapelle... d'après les rumeurs les personnes présentes n'ont pas été décues mais se sont caillées, je vous laisse regarde la bande annonce !

 

 

 

 

 

 

NOTE FINALE : 6,5/10

note film 6.5 sur 10

>> Retrouvez toutes les bandes-annonces sur notre page www.youtube.com/user/JustCinemaNet

>> Pour nous rejoindre sur facebook (avec des exclu et des concours en plus), c'est juste dessous :

Commenter cet article

Franchette 08/06/2012

Salut,
Moi, j’aurais aimé être à la place d’un de ces spectateurs dans cette chapelle. J’adore les films d’horreur, surtout ceux qui parlent d’exorcisme. J’ai visionné celui-ci chez moi et même si je l’ai
trouvé vraiment flippant, je suis sûre que je l’aurais mieux apprécié avec eux.