[critique] Cheval de Guerre ... décevant !

Publié par Guillaume le 14 Février 2012

-

Cheval de Guerre, le nouveau film du grand Spielberg, raconte l'histoire d'une amitié improbable entre un garçon et un cheval pendant la Ière Guerre Mondiale.

 

Affiche-Cheval-de-Guerre.jpg

Source Allocine

 

Voici 5 raisons qui expliquent ma déception :

 

1 - Les bons sentiments 

 

Non je n'ai pas peur du mielleux, du gentil. Bien traités, ces thèmes peuvent même faire des films très émouvants. Mais Spielberg prouve une fois de plus qu'il a vieillit et qu'il n'est plus si à l'aise avec ce sujet. Que les personnages du film fassent attention au cheval et qu'ils soient émus à la vision de l'amitié extraordinaire entre le garçon et la bête, d'accord, mais là c'est trop.

 

L'animal passe dans tous les camps : Anglais, Allemands, Français; et comme par hasard il tombe à chaque fois sur le grand ami des bêtes qui s'occupe plus de lui que de la guerre ! D'accord on pourra dire que c'est un moyen d'oublier les horreurs qu'il endure au quotidien, mais voir un soldat anglais plutôt bien gradé s'occuper du confort du cheval juste avant une bataille décisive, c'est un peu fort quand même ! Et arrive la scène inévitable et parfaitement dispensable de l'alliance temporaire entre un anglais et un allemand en plein champ de bataille pour sauver l'animal. 

 

2 - Les personnages stéréotypés

 

Un père, ancien héros de guerre qui n'assume pas ses actes et blessé à la jambe, qui ne peut donc pas subvenir aux besoins de sa famille et se noit dans l'alcool pour oublier. Un fils, forte tête, qui veut marcher sur les traces de son père et ne rêve que de partir à la guerre pour accomplir son devoir. Un grand frère qui a promi à sa mère qu'il veillerait sur son petit frère. Une fille qui a perdu ses parents et qui vit avec son grand-père, qui cherche à la protéger mais qui cède à ces caprices. Les "rivaux" du père et de son fils représentés par un lord et son fils, histoire que les rivalités se passent de génération en génération. Que des personnages ultra classiques et caricaturaux. 

 

Cheval-de-Guerre-1.jpg

Source Allocine

 

3 - Les langues

 

Ah Inglourious Basterds... Les Français parlant français, les Anglais parlant anglais et les Allemands parlant allemand. Et par respect pour l'interlocuteur (ou par soucis de discretion), chacun s'adaptait et parlait dans la langue de l'autre. Ici, rien de tout ça. Tout le monde parle anglais. Et en plus avec un accent propre à chaque nationalité ! Ridicule. Au moins c'est pratique, tout le monde se comprend.

 

4 - La prévisibilité

 

Le film est vraiment sans surprises car toutes les scènes sont classiques et déjà vues. Exemple : le fils du lord veut impressionner une fille avec sa voiture (chose encore rare à l'époque) quand arrive le héros et son cheval. Les deux se regardent... et commencent alors une course. Déjà vu ! La voiture prend le dessus, le spectateur pense que le cheval et son cavalier vont perdre... et non le cheval fait un sprint de fou et gagne. Déjà vu !

 

Autre exemple : la terre de la famille du héros, réputée incultivable, doit être absolument semée pour assurer la survie de ces membres. Sous un pluie battante, le fiston et son canasson luttent et n'y arrivent pas. Au comble de l'épuisement, ils faillissent et les spectateurs venus encourager (ou décourager) les deux amis commencent à partir. Soudain, pris d'un élan de courage, les deux compères repartent de plus belle et arrivent à cultiver la terre. Déjà vu !

 

Cheval-de-Guerre-2.jpg

Source Allocine

 

5 - Le manque de magie

 

On peut dire que c'est la pire critique que l'on puisse faire à ce genre de films, puisque la base d'une histoire familiale d'amitié faite d'aventures, ce sont les sentiments donnés au spectateur, cette magie qui se dégage du film. Et là rien. A cause des quatre points précédants, le film est sans saveurs et les moments censés nous émouvoir ne nous donnent rien. Dommage.

 

Evidemment, il y a des côtés positifs, mais ce film est une telle déception, surtout venant de la part d'un grand homme du cinéma, qu'il ne servirait à rien de se mentir en se cachant derrière ses qualités.

 

NOTE FINALE : 4/10

popcorn-yespopcorn-yespopcorn-yespopcorn-yespopcorn-nopopcorn-nopopcorn-nopopcorn-nopopcorn-nopopcorn-no

>> Retrouvez toutes les bandes-annonces sur notre page www.youtube.com/user/JustCinemaNet

>> Pour nous rejoindre sur facebook (avec des exclu et des concours en plus), c'est juste dessous :

Commenter cet article